Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mai 2007

Footing, meeting, marketing...

adba4073aed831e84f2deffc73a436db.jpgNicolas Sarkozy est toujours en campagne. L’élection présidentielle est pourtant derrière nous. Mais qu’importe, le Président de la République préfère les meetings pour faire plaisir à sa famille politique, plutôt que l’action pour répondre à l’urgence sociale.

Footing, meeting, marketing, Nicolas Sarkozy débute sa Présidence sur le rythme de ces trois « (d)ing », qui sonnent comme autant de déceptions, de désenchantements et de désillusions à venir.

Hier, Nicolas Sarkozy est donc venu rendre visite à son nouvel ami, ex-chiraquien, Antoine Rufenacht, pour distiller son discours invariablement populiste et démago : « France de propriétaires », « effort et travail », «valeurs paysannes »… bref un air de déjà vu. Un air que les havrais et particulièrement les habitants de la 8ème circonscription ont massivement rejeté le 6 mai dernier. Un air dont on se lasse déjà tant il sonne faux.

 

Ne soyons pas dupes, la venue de Nicolas Sarkozy hier au Havre n’était qu’une visite politicienne, destinée à soutenir les candidats de l’UMP aux élections législatives. D’ailleurs une telle débauche d’énergie nous interpelle sur le moral des troupes de la droite à 10 jours du 1er tour. Les candidats de l’UMP seraient-ils inquiets ? La gauche ferait-elle une si bonne campagne, qu’ils en sont réduits à faire appel au premier d’entre eux ? Oui, hier Nicolas Sarkozy est bel et bien venu sauver les soldats UMP, quant à votre vie quotidienne, il n’en restera rien, si ce n’est un vague souvenir d’agitation.

 

Pendant ce temps là, la poste était en grève au Havre, notamment pour dénoncer les risques qui pèsent sur l’avenir du service public postal. Mouvement superbement ignoré par l’UMP. Pendant ce temps là, le Parti Socialiste lui, ne fait pas campagne dans les salons de l’Hôtel de ville, nous sommes sur le terrain, je suis le terrain, auprès de chacun d’entre vous.

Ce n’est pas en remettant des lettres de doléances au Président (lettre que Nicolas Sarkozy ne lira jamais), devant les photographes, que l’on entame la « résistance ». D’ailleurs, la « résistance » n’est sans doute pas l’attitude la mieux adaptée à la situation.

A la « résistance », aux actes symboliques, je préfère l’action de terrain, l’écoute et la rencontre pour préparer ensemble les actions que nous devrons mener demain, pour relever les défis qui nous attendent.

A l’inertie et à la passivité, je préfère proposer des mesures concrètes pour améliorer votre quotidien, vous expliquer mes engagements, construire un projet réaliste pour les habitants de la 8ème circonscription.

 

A gauche, seul le parti socialiste est le garant de votre avenir. A gauche, seul le parti socialiste pourra vous défendre à l’Assemblée Nationale, grâce à ses moyens, grâce à son expérience, grâce à la mobilisation de ses élus, qui je l’espère seront les plus nombreux. Ne vous laissez pas bercer par les vieilles chimères, ne vous laissez pas endormir par les discours usés et fatigués, les méthodes désuètes et stériles, il est temps pour vous toutes et tous de changer de vie, en changeant d’élu.

 

Les 10 et 17 juin, votez pour une gauche qui protège et qui agit, votez Socialiste.

 

Commentaires

najwa confaits = un grand pas qu'ont faits
c nul mai j'aurais essayé lol!! tout ce que najwa à fait depuis sa candidature seras récompensé... au havre ca parle que d'elle !!! c'est bon signe et je sens qu'ont va l'emporter... kadidja ( soquence )

Écrit par : kadi | 07 juin 2007

Écrire un commentaire